Imprimer cette page

Archives 2012

Changements apportés afin d'optimiser le processus de dépôt du dossier de candidature.

Des changements ont été apportés afin d'optimiser le processus de dépôt pour votre dossier de candidature.  Ces nouvelles possibilités simplifient grandement la préparation de celui-ci.

 

Quelques nouveautés :

  • Les catégories sont présentées à titre informatif afin de guider votre réflexion. Il n’est donc pas requis d'en faire mention sur le formulaire d’inscription. Le comité d’évaluation 2012 procédera à la classification de votre projet dans l’une d’entre elles.
  • Le dossier de candidature peut être préparé en collaboration avec un fournisseur mais doit être déposé par une institution membre.
  • Une seule signature est maintenant requise par le proposeur.

 

Les Lauréats pour l'édition 2012 sont :

Catégorie « Environnement »

La Ville de Montréal division Espace pour la vie représentée par Monsieur Jean Bouvrette

Détails

Catégorie « Environnement »

Espace pour la vie a pour mission de rapprocher la nature et les humains tout en valorisant la biodiversité. De 2008 à 2010, l’institution montréalaise a implanté un programme d'économie d'énergie pour trois de ses bâtiments : le Biodôme, l'Insectarium et le Jardin botanique. Ce programme s’inscrit dans un vaste plan de développement durable en lien direct avec la mission d’Espace pour la vie.

 

Il s’agit de gestes concrets qui ont un effet tangible et mesurable sur l’environnement : réduction de la facture d'énergie de 37 %, remplacement de l’énergie fossile par des énergies propres et renouvelables, réduction de 46 % des rejets de gaz à effet de serre, amélioration de l’efficacité des infrastructures énergétiques dont la consommation est passée de 248 000 à 150 000 gigajoules dans la dernière année, soit une diminution de 40 %.

 

On peut se poser la question : qu'est-ce qui a motivé Espace pour la vie à investir 10 millions de dollars et à mobiliser son personnel dans un projet d'efficacité énergétique et dans le développement durable en général?

 

Les motivations pour mener à bien le projet étaient de pousser plus loin la mission environnementale d'Espace pour la vie, de réduire ses coûts d'exploitation radicalement et pour longtemps et de donner l'exemple et l’inspiration aux autres organisations municipales et à la société en général pour la réalisation de projets similaires.

 

La réussite du projet repose sur une vision audacieuse de la gestion du bien public (un modèle financier basé sur la garantie de la performance), l’innovation technique et la volonté de sortir des sentiers battus. En 2012, les économies générées par le projet dépassent les prévisions, atteignant maintenant 144 %.

 

De plus, comme l'amélioration des performances énergétiques s'appuie sur une modernisation globale des systèmes de chauffage, de ventilation et d'éclairage, le cycle de vie des installations est prolongé.

 

Le projet a aussi permis d’éliminer des réfrigérants proscrits par le Protocole de Montréal. De plus, certains équipements démantelés ont été légués à des écoles de formation professionnelle pour être réutilisés.

 

Les mesures en efficacité énergétique implantées au Biodôme (géothermie et récupération de chaleur), plus efficaces que prévues, permettent de plus à cette institution de fournir en énergie le nouveau Planétarium, actuellement en construction, pour ses besoins en chauffage et en climatisation. Le projet réalisé au Biodôme permet ainsi de réduire considérablement les équipements électromécaniques de ce nouveau bâtiment et lui fournit une énergie verte et hautement performante. Ce nouveau Planétarium vise une certification LEED Platine.
 

Par cette reconnaissance, l’AGPI souligne la précellence du travail démontrée par l’équipe de la ville de MONTRÉAL pour les excellents résultats obtenus dans le cadre du projet :
« Optimisation énergétique 3 bâtiments : Biodôme, Insectarium, Jardin botanique  »

 

L’AGPI souligne l’engagement soutenu de cette institution dans ce domaine, qui est, sans aucun doute, digne de mention.

 

Catégorie « Reconnaissance »
Monsieur Paul-Émile Bourque, directeur général du Cégep Saint-Laurent

Détails

Monsieur Paul-Émile est d’abord par son charisme, quelqu’un qui inspire le respect. Il est toujours de bon conseil pour ses pairs.

 

À son premier emploi, il a travaillé comme ingénieur d’entretien pour la compagnie minière Québec Cartier à Montwright. En janvier 1980, il quitte le milieu industriel pour se joindre au réseau institutionnel et plus particulièrement au réseau de l’éducation. Entre 1980 et 1989, il occupe successivement des postes d’enseignant en physique et en informatique.

 

En 1989 il accède à l’équipe des cadres de l’institution à titre de coordonnateur du service de l’informatique. Il obtient son premier poste de direction en août 1991 lorsque le conseil d’administration le nomme directeur des ressources matérielles.

 

À l’automne 2000, à la suite d’une modification à la structure administrative visant à regrouper sous une seule direction les secteurs des finances et des ressources matérielles, il s’est vu confier les responsabilités de directeur des services administratifs et technologiques, poste qu’il occupa jusqu’à sa nomination en juin 2005 comme directeur général de l’institution. Un poste qu’il occupe encore aujourd’hui.

 

Au cours de sa carrière, il a mené à terme de nombreux projets. On se doit de souligner la construction d’une résidence pour étudiants, le démarrage du Centre des technologies de l’eau qui fait partie des Centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), le projet de coopération internationale initié avec l’école polytechnique de Quito (Escuela Politécnica Nacional) ainsi que la rénovation de la salle Émile-Legault.

 

En 1983, il a obtenu une maîtrise en administration des affaires (MBA), option Finances et en 1988, une maîtrise en informatique de gestion.

 

Dans tous les postes qu’il a occupés, il a fait montre de détermination et d’une grande ouverture face à l’innovation en vue de l’atteinte des objectifs qu’il s’était fixés. Visionnaire passionné, il a toujours su mobiliser l’équipe qui l’entoure en lui insufflant un dynamisme sans cesse renouvelé.

 

Il a été parmi les premiers à rallier les rangs des bâtisseurs pour travailler sur les fondements de l’AGPI. À cet égard, c’est un des plus anciens membres et il a été grandement impliqué durant toutes les années durant lesquelles il a siégé au conseil d’administration de l’association.

 

Encore aujourd’hui, il demeure un excellent ambassadeur de notre association auprès des réseaux institutionnels.

 

L’AGPI lui doit de belles réalisations, dont celle de la mise sur pied de son premier site internet pour lequel il aura entre autres mis à contribution des spécialistes de son équipe informatique.

 

Il a également été un des instigateurs du programme d’incitation à l’efficacité énergétique du réseau des cégeps sans oublier que durant près de 12 ans, il aura permis à l’association d’héberger son secrétariat et son site web à des prix défiant toute concurrence.

 

L’AGPI est fière de souligner le travail exemplaire de ce grand Collaborateur!

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2018 - Tous droits réservés - Notes légales