• Accueil  > 
  • Salle de presse  > 
  • Communiqué - Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage - Appui financier supplémentaire de 6 M$ à l’industrie québécoise du recyclage
Imprimer cette page

 

Retour à la liste
23 août 2018

Communiqué - Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage - Appui financier supplémentaire de 6 M$ à l’industrie québécoise du recyclage

Québec, le 22 août 2018. – Lors de sa dernière séance de travail, le comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage a convenu des modalités de l’aide financière supplémentaire de 6 M$ accordée par le gouvernement du Québec, le 3 juillet dernier. Ce soutien financier permettra de financer certains projets mis en réserve dans le cadre du dernier appel de propositions lancé par RECYC-QUÉBEC et de poursuivre le développement des marchés de recyclage pour les fibres au Québec.

 

Ainsi, une somme de 2,5 M$ financera les cinq projets mis en réserve dans le cadre du dernier appel de propositions pour améliorer la qualité et les débouchés de matières recyclables issues de la collecte sélective. Les fonds seront distribués à deux centres de tri ainsi qu’à trois conditionneurs de plastique. Ces projets pourront être déployés rapidement et devraient générer des investissements totaux de près de 10 M$.

 

La seconde partie de l’enveloppe, correspondant à une somme de 3,5 M$, sera consacrée à la mise en place de projets porteurs visant à favoriser le surtri, le conditionnement et le recyclage de différents types de fibres de papier au Québec. RECYC-QUÉBEC s’est ainsi vu confier le mandat de préparer un nouveau programme en ce sens qui sera soumis pour validation au comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage.

 

L’annonce d’aujourd’hui représente donc deux mesures de soutien additionnelles permettant aux intervenants de cette industrie d’augmenter la capacité de conditionnement et de recyclage dans l’objectif d’améliorer la qualité du tri effectué et la capacité de traitement de ces matières au Québec.

 

Il est important de rappeler que cette somme s’ajoute aux 4,6 M$ qui avaient été annoncés en juillet dernier afin de contrer rapidement les difficultés financières rencontrées par l’industrie québécoise de la récupération et du recyclage.

 

C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, de concert avec la présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC, Mme Sonia Gagné, ainsi qu'avec les deux coprésidents du comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage, Mme Louise Hénault-Éthier et M. Marc Olivier.

 

Les cinq projets retenus sont ceux des entreprises suivantes : Recyclage de papiers MD à Saint-Hubert, Régie des matières résiduelles du Lac-Saint-Jean à Roberval, Ced-Lo à Farnham, Plastiques Terra-Nova à Mirabel et Soleno à Saint-Jean-sur-Richelieu.

 

Citations :

 

« Nous continuons nos efforts pour appuyer notre industrie de la récupération et du recyclage afin de lui permettre de se moderniser. Cette aide financière permettra aux centres de tri et recycleurs du Québec de rester compétitifs sur le marché mondial et assurera la durabilité de leurs pratiques. Je tiens à réitérer ma confiance envers le comité de modernisation qui continuera de nous orienter stratégiquement dans l’objectif d’améliorer la gestion de nos matières résiduelles. À terme, toutes ces actions nous permettront d’implanter une réelle économie circulaire : on consomme ici; on récupère ici; on recycle ici; on revalorise ici et on crée des emplois ici, au Québec. »

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

 

« Nous sommes convaincus qu’avec cette aide financière additionnelle et la mise en œuvre des cinq projets qui en découlent, nous pourrons faire un pas de plus dans la bonne direction en solidifiant les assises de la filière de la récupération et du recyclage au Québec et en la rendant encore plus performante. »

Sonia Gagné, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC

 

« Nos matières recyclables comprennent plus de 350 000 tonnes de papiers mixtes acheminées aux centres de tri annuellement. Grâce à des approches innovantes, cette matière peut être triée adéquatement et rejoindre davantage les débouchés locaux à valeur ajoutée disponibles au Québec. C’est la raison pour laquelle le comité de modernisation a recommandé de cibler spécifiquement cette matière dans la mise en place d’un nouveau programme de 3,5 M$. »

Louise Hénault-Éthier et Marc Olivier, coprésidents du comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage

 

Faits saillants :

 

•  Le 30 mai dernier, plus d’une centaine de représentants directement concernés par la filière québécoise de la récupération et du recyclage ont pris part à une consultation élargie sur la collecte sélective.
•   Le 7 juin dernier, près de 3,45 M$ ont été accordés à sept projets de modernisation de centres de tri et de diversification de débouchés. Au total, les projets retenus généreront des investissements de 16,2 M$.
•   Le 3 juillet dernier, la ministre Melançon annonçait la création du comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage et l’octroi d’une aide financière supplémentaire de 10,6 M$. (communiqué de presse)
•   Le gouvernement du Québec a donc investi plus de 14 M$ dans les derniers mois afin d’améliorer la qualité de la matière issue de la récupération. Cette somme s’ajoute aux 25 M$ investis par le gouvernement dans les centres de tri au cours des 10 dernières années.
•   La performance du Québec en matière de collecte sélective en fait un leader à l’échelle canadienne et lui permet de bien tirer son épingle du jeu relativement à la crise mondiale du recyclage :

 

       -  Le Québec recycle 81 kg/hab. à un coût de 215 $ la tonne;

       -  L’Ontario recycle 65 kg/hab. à un coût de 309 $ la tonne;
       -  La Colombie-Britannique recycle 41 kg/hab. à un coût de 398 $ la tonne;
       -  Le Manitoba recycle 68 kg/hab. à un coût de 297 $ la tonne.

 

•  Le Québec récupère annuellement plus de 1 million de tonnes de matières, dont 707 000 tonnes de fibres et 46 000 tonnes de plastique. De cette quantité, 80 % sont vendues aux fins de recyclage et 10 % sont valorisées autrement.

•  Il est important de rappeler que les coûts de la collecte sélective, de l’ordre de 150 M$, sont compensés par les entreprises qui mettent en marché certaines matières désignées et sont inévitablement assumés par les clients de ces entreprises. Il est donc de la responsabilité collective de tous les intervenants de travailler à l’optimisation de ces sommes.
•  RECYC-QUÉBEC est une société d'État qui a pour mission d’amener le Québec à réduire, réutiliser, recycler et valoriser les matières résiduelles dans une perspective d’économie circulaire et de lutte contre les changements climatiques.

 

Lien connexe :

www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

 

- 30 -

SOURCES :

Julien Marcotte
Attaché de presse
Cabinet de la ministre  du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521‑3911

 

Brigitte Geoffroy
Relations médias
RECYC-QUÉBEC
Tél. : 514 351-7838

 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991  

 

Pour consulter le communiqué, cliquez-ICI.

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2018 - Tous droits réservés - Notes légales