Imprimer cette page

 

Retour à la liste
23 août 2018

Info - Du verre recyclé dans des produits de béton

Publié par VoirVert.ca

Par Rénald Fortier

 

Recyclage. Voilà un mot qui, à l’évidence, résonne doux chez le fabricant de produits d’aménagement paysager et de maçonnerie de béton Permacon. L’entreprise montréalaise, qui remplaçait déjà une partie importante de granulats vierges – jusqu’à 70 % – par des laitiers de hauts fourneaux dans la composition de ses pavés et de ses blocs architecturaux, franchit un pas de plus en y intégrant désormais un substitut cimentaire fabriqué à partir du verre mixte issu de la collecte sélective.

 

« Nous travaillons depuis quelques années déjà au développement de produits dans lesquels cette poudre de verre est utilisée en remplacement d’une proportion de ciment Portland pouvant atteindre jusqu’à 20 %. Maintenant que les tests se sont révélés concluants, l’heure est à la commercialisation à grande échelle », indique Blaise Perron, ingénieur responsable du soutien technique au sein de l’entreprise.

 

Développée par la Chaire SAQ pour la valorisation du verre dans les matériaux de l’Université de Sherbrooke, cette poudre de verre est commercialisée depuis 2015 sous l’appellation Verrox par Tricentris, sur la base d’une licence acquise cinq ans plus tôt. Produite à l’usine de micronisation du verre qu’exploite l’entreprise à Lachute, elle a trouvé au fil des dernières années ses principales applications dans des dalles de plancher, des trottoirs, des bordures de rue et du mobilier urbain.

 

Sans oublier, évidemment, les produits de Permacon. Ceux-ci avaient d’ailleurs déjà été expérimentés et mis en démonstration dès 2012 à l’usine de Tricentris à Gatineau (blocs de construction standard), puis par la suite aux succursales de la Société des alcools du Québec situées au Marché Jean-Talon à Montréal et à Saint-Apollinaire (des pavés dans les deux cas).

 

« Quand nous avons entrepris d’intégrer de la poudre de verre dans nos produits, nous savions que nous allions dans la bonne direction, souligne Blaise Perron. Parce que cela nous permettait de donner une nouvelle vie à une matière résiduelle postconsommation, ce qui est bénéfique pour l’environnement. Et nous allons assurément poursuivre dans cette voie avec tous nos produits. »

 

À l’ère de la transparence


En plus de miser sur un fort contenu recyclé, Permacon joue aussi la carte de la transparence des matériaux pour se positionner dans le créneau de la construction durable avec, en main, quatre déclarations environnementales de produits (DEP) et cinq déclarations sanitaires de produits (DSP).

 

Publiées auprès de Groupe CSA, les DEP et DSP de l’entreprise couvrent ses pavés Cassara et Boulevard, ses blocs de construction standard et léger ainsi que ses blocs architecturaux de la série Noble. Elles ont été réalisées par Vertima, puis validées par une tierce partie, Athena Sustainable Materials Institute.

 

D’autres déclarations seront également disponibles dans les prochains mois pour ses dalles de toit-terrasse et ses blocs acoustiques. 

 

Pour consulter l'article, cliquez-ICI.

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2018 - Tous droits réservés - Notes légales