• Accueil  > 
  • Salle de presse  > 
  • Innovation - Du verre recyclé dans une membrane d’imperméabilisation
Imprimer cette page

 

Retour à la liste
12 novembre 2018

Innovation - Du verre recyclé dans une membrane d’imperméabilisation

Publié par VoirVert.ca

Rédigé par Rénald Fortier

 

En 2016, Hydrotech entreprend une démarche de recherche et développement en vue d’intégrer une nouvelle matière recyclée dans la composition de sa membrane d’imperméabilisation MM6125. Cette matière, c’est la poudre de verre produite par la micronisation du verre récupéré par le biais de la collecte sélective. Et qui trouverait ainsi une première application autre qu’à titre d’ajout cimentaire dans des ouvrages de béton.

 

 

La membrane MM6125 a notamment été intégrée dans la mise en place de quelque 200 toitures végétalisées au Québec. - Photo de Hydrotech

 

Denis Gingras, directeur des ventes chez Hydrotech, explique : « Quand nous avons pris connaissance de l’existence de cette poudre de verre, nous avons immédiatement eu l’idée de l’utiliser pour remplacer l’argile entrant dans la fabrication de notre membrane. Parce que cela nous permettrait de substituer un produit recyclé localement à une matière naturelle vierge, mais aussi de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées au transport de l’argile qui nous venait des États-Unis ».

 

Mais avant d’inclure la poudre de verre dans sa membrane, encore fallait-il pour Hydrotech s’assurer que les caractéristiques physiques et la performance de sa membrane ne s’en trouveraient pas altérées. « Nous avons effectué une batterie de tests à notre laboratoire ainsi que des essais en chantier, et tous se sont révélés concluants », indique Denis Gingras, en signalant que la nouvelle composition de la membrane MM6125 répond à la norme 37-GP-50 de l’Office des normes générales du Canada (ONGC).

 

Les astres étaient ainsi bien alignés pour qu’Hydrotech entreprenne la commercialisation de sa membrane intégrant de la poudre de verre, voilà de cela un an. D’autant plus que cette innovation, parce que c’est bien de cela qu’il s’agit, lui permettait de porter de 25 à 40 % le contenu recyclé de sa solution d’imperméabilisation à chaud pour les structures de béton et les toitures à membrane protégée.

 

 

Avec l’utilisation de verre recyclé en remplacement de l’argile, la membrane MM6125 intègre désormais 40 % de contenu recyclé - Photo de Hydrotech

 

« Outre du bitume, notre membrane est aujourd’hui composée de poudre de verre, de criblures de pneus et d’huiles regénérées qui sont autant d’ingrédients recyclés postconsommation provenant des ménages québécois », précise Denis Gingras, qui souligne que la membrane MM6125 a déjà été intégrée dans la mise en place de milliers de toitures végétalisées en Amérique du Nord, dont quelque 200 réalisations du genre au Québec.

 

Transparence des matériaux


En plus de rehausser la teneur du contenu recyclé de sa membrane d’imperméabilisation, Hydrotech loge désormais à l’adresse de la transparence des matériaux de construction durables, déclaration environnementale de produit (DEP) en main. Avec la publication de cette DEP, qui résulte d’une analyse de cycle de vie (ACV), Hydrotech vise à répondre au besoin des architectes qui doivent satisfaire aux exigences du système d’évaluation LEED v4. Le processus rigoureux menant à la réalisation de l’ACV et de la DEP d’Hydrotech a été mené par Groupe Agéco. Après avoir été validée par Athena Sustainable Materials Institute, sa déclaration environnementale de produit a ensuite été enregistrée au Groupe CSA.

 

Source : VoirVert.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook!

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2018 - Tous droits réservés - Notes légales