Le Diffuseur Imprimer cette page
Retour à la liste
Publié par AMCQ
LE COIN DU GESTIONNAIRE – Entretien des couvertures – Rapports d’inspection visuelle

 

 

On convient tous que pour assurer la pérennité d'une couverture, son entretien est aussi nécessaire, que l'entretien de vos véhicules, vélos… ou vous-même jusqu'à un certain point!

 

Vous avez donc décidé de faire réaliser l'inspection de votre/vos couverture(s) par votre personnel, ou par un consultant. À quoi devez-vous vous attendre?

 

Dans cette chronique, il sera question du document d'inspection lui-même, mais que doit-il contenir? Je reviendrai sur les anomalies qu'il faut signaler lors d'une prochaine chronique.

 

Dans le cadre des garanties qu'elle émet, lorsque spécifiées, l'AMCQ procède à des inspections au cours de la 2e, 5e et 9e année après l'émission de la garantie. Ces inspections sont faites par des inspecteurs qualifiés par l'Association et sous sa supervision. Depuis la mise en place du programme actuel, elle a procédé à plus de 10,000 inspections. Au fil des années et de l'évolution des outils disponibles, les rapports pour ces inspections se sont améliorés.

 

Voici donc ce qu'un rapport d'inspection devrait contenir :

 

1. Identification du projet; nom de l'édifice, localisation des bassins
2. Date de l'inspection
3. Coordonnées des principaux intervenants

a. Propriétaire

b. Entrepreneur couvreur

c. Firme d'inspection

4. Photo de l'édifice, prise de la rue
5. Plan clé de la couverture, localisant les bassins visés par l'inspection
6. Composition de la couverture, si connue
7. Présence d'infiltration le cas échéant, et historique si connu
8. État général de la couverture (bon, passable, médiocre, etc.)

a. Condition générale
b. Drainage
c. Présence de déficiences
d. Présence de débris
e. Signes d'usure anormale

9. Condition générale des solins

a. Membranés
b. Métalliques

10. Observations spécifiques

a. Numérotation des anomalies (1 à …)
b. Nature des anomalies (débris, plissements, etc.)
c. Quantités
d. Degré de sévérité (faible, moyenne, élevé)
e. Type d'intervention requise (à surveiller, à réparer)
f.  Responsable de l'intervention (couvreur, client, AMCQ si une garantie a été

émise et en vigueur)

g. Description détaillée des anomalies, si requis

11. Recommandations (expertises plus poussées par exemple, si requis)
12. Autres remarques
13. Plan localisant les anomalies observées et les photos de l'inspection, par

numéro. Un code de couleur devrait être utilisé pour différencier les

degrés de sévérité des anomalies

14. Photos numérotées de la couverture et des anomalies observées
15. Le nom et la signature de l'inspecteur

 

Les outils informatiques s'étant passablement développés au cours des dernières années, les rapports devraient vous être transmis en format électronique, pour classement aux dossiers de vos projets. Par exemple, l'AMCQ met tous les rapports d'inspections des dix dernières années à la disposition de ses clients, sur son site Internet www.amcq.qc.ca, via son Portail PAQ.

 

Guy Lalonde, architecte
Directeur général adjoint
Association des maîtres couvreurs du Québec 


Retour à la liste
Par mot-clé
AGPI, Changement climatique, Colloque annuel, Concept, Concours « Le Pilier d’Or », Développement Durable, Éducation, Energie, Entrevue, Gestion immobilière, Gouvernance, Hygiène et salubrité, Légal, Les grandes visites institutionnelles, Mot de la présidence
Par numéro de volume
Par auteur
Par année

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous sur Facebook!

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2018 - Tous droits réservés - Notes légales