Le Diffuseur Imprimer cette page
Retour à la liste
** On parle de vous ** Un projet présenté dans la catégorie MÉRITE TECHNIQUE ET INNOVATION !

L’an dernier, la Ville de Dollard-des-Ormeaux (DDO) déposait une candidature dans le cadre de la 9e édition du concours « Le Pilier d’Or ». Cette candidature avait retenu l’attention des membres du jury et avait été présentée comme finaliste durant la soirée de remise du 3 octobre 2012.

 

 

Description et contexte : La candidature présentée reposait sur un programme d’efficacité énergétique initié en juin 2009 au complexe multidisciplinaire « le Centre civique de Dollard-des-Ormeaux » qui comprend 3 arénas, 2 piscines, l’Hôtel de Ville, la bibliothèque publique, le Centre culturel et le Centre communautaire.

 

Le centre civique est un centre dédié aux sports, loisirs et à la culture. La rénovation et l’implantation de nouvelles installations mécaniques pour les arénas et les piscines exigeaient un effort soutenu afin de permettre l’exécution des travaux sans perturber l’accès aux arénas et aux piscines.

 

L’objectif était de revoir l’état de l’ensemble des équipements mécaniques du Centre civique qui étaient à leur fin de vie utile. Dans le cadre de la mise en application du projet, Hydro-Québec a proposé un plan d’affaires sur l’économie d’énergie et l’appui financier s’y rattachant. L’AGPI, représentée par son directeur général, M. Gilbert Desmarais, ainsi que M. Robert Patenaude, ing. (Energenia), CEM. PCMV., agissant comme collaborateur de l’AGPI, ont accompagné la ville dans cette démarche jusqu’au moment de la mise en place des mesures. La confirmation et le montant alloué d’Hydro-Québec étaient de l’ordre de 875 000 $, montant auquel s’ajoutaient les taxes applicables (TPS et TVQ).

 

Caractéristiques du complexe :

  • Le Centre civique a une superficie de 250 000 pi. ca. ce qui en fait un des plus gros complexes au Québec où tous les services publics culturels et loisirs sont réunis.
  • Le Centre civique a été construit en 1975 et a subi plusieurs agrandissements depuis la construction initiale.
  • La vétusté des installations de réfrigération implique un besoin évident d’investir dans le maintien d’actif.

Objectif principal : basé sur « L’économie d’énergie dans le cadre du remplacement des systèmes de réfrigération des arénas », il s’agissait de prendre en considération la performance des équipements mécaniques et de tenir compte de la récupération de la chaleur produite par les compresseurs dans le contexte très particulier des arénas du Centre civique.

 

Technologie et savoir-faire spécifique : Les responsables de la ville ont démontré un certain leadership en allant de l’avant avec une nouvelle technologie appliquée à la réfrigération des glaces, une méthode novatrice pour ce genre d’installation, il s’agissait du CO2.


 

Cette façon de faire produit une grande quantité de vapeur surchauffée. Elle représente 33 % de l’énergie rejetée par les compresseurs plutôt que 12 à 15 % par les systèmes conventionnels. Cela signifie qu’en plus de permettre le chauffage de l’eau domestique, cette vapeur très chaude pouvait être utilisée dans ce cas particulier, comme énergie d’appoint pour chauffer l’eau des piscines ainsi que comme une source de chaleur pour le chauffage des unités de ventilation pour d’autres utilités du Centre civique.

 

Il est à noter qu’au point de vue environnemental, le réfrigérant CO2 a un effet très limité sur les GES (gaz à effet de serre) et est 1 700 fois moins dommageable que le HCFC R-22. Le CO2 est moins toxique que l’ammoniaque et ne requiert généralement aucune modification à la salle mécanique.

 

La Ville de DDO procédant par appel d’offres publiques, a mandaté Teknika-HBA devenu EXP pour la réalisation d’une étude d’efficacité énergétique de son centre civique. Cette étude était en fait la première étape du processus de remplacement du système de réfrigération des 3 glaces, des déshumidificateurs des piscines ainsi que de plusieurs autres systèmes de ventilation et de climatisation du Centre civique.

 

Elle a permis d’évaluer diverses méthodes permettant d’économiser de l’énergie par la récupération des rejets de chaleur des condenseurs des arénas et autres par le cheminement suivant :

  • Prise en considération les systèmes de réfrigération et les nouvelles technologies disponibles sur le marché, les analyser et de choisir le meilleur pour les installations en prenant en considération une réfrigération plus écologique qui diminuait les gaz à effet de serre.
  • Prise en considération des nouvelles technologies sur le marché et agir comme un pionnier dans le choix sociétal du réfrigérant, le CO2 et ce, pour les années à venir. De plus, faire plusieurs visites d’arénas pour visualiser d’autres installations de systèmes (ammoniaque, HCFC et CO2), chacune avec ses caractéristiques, ses avantages et désavantages.
  • Considérer l’installation de nouveaux déshumidificateurs aux piscines ainsi que les équipements connexes pour la récupération de la chaleur.
  • Consultation des manufacturiers et les entrepreneurs en réfrigération pour connaître leur point de vue et leurs connaissances en la matière à propos des délais de livraison des équipements, d’installations et le temps de la mise en marche.
  • Établir le constat qu’au moment de la mise en place du projet, la majorité des experts-conseils et entrepreneurs spécialisés en réfrigération connaissait peu la nouvelle technologie de la réfrigération avec le CO2 et étaient donc portés à limiter leurs interventions pour le remplacement d’équipements sans prendre le risque d’innover. La firme EXP experts-conseils s’est déclarée ouverte sur le choix du réfrigérant ce qui a permis d’initier une opportunité visant l’implantation du CO2 dans les arénas.
  • Assurer le confort et la qualité de l’environnement intérieur.
  • Revoir les systèmes mécaniques (Recommissioning) en fonction des nouvelles exigences du programme d’efficacité énergétique recherché pour le bâtiment.
  • Centraliser, revoir et améliorer le système de gestion de contrôle à distance des équipements pour s’assurer du bon fonctionnement des appareils mécaniques ainsi que les horaires prévus pour les des arrêts et départs.

CONCLUSION

La Ville de DDO a mis sur pied un projet d’avant garde visant l’efficacité énergétique du centre civique. Ce projet s’avérait une priorité pour leurs installations sportives. La nouvelle technologie CO2 qui a été retenue aura permis d’optimiser les équipements électro mécaniques pour les années à venir et ainsi de réduire leurs coûts énergétiques de façon significative grâce à la récupération de la chaleur des compresseurs.

 

Consommation électrique des dernières années 14 000 000 kWh
Réduction prévue (25%) 3 500 000 kWh
Coût annuel d'énergie des dernières années 1 000 000 $
Réduction des coûts prévue ± 20 %

 

Ce programme d’optimisation d’énergie réalisé dans le cadre du remplacement du système de réfrigération du Centre civique rend possible la promotion visant la contribution de ce type de projet sur l’impact environnemental par la réduction des gaz à effets de serre (GES).

 

Ce projet d’envergure a pu voir le jour grâce à l’ouverture des membres du Conseil et du soutien du Maire de la Ville de DDO sur la rentabilité de l’investissement et la nécessité de maintenir leur parc immobilier en bon état tout en offrant un excellent service à la clientèle pour les années à venir.


Retour à la liste
Laissez un commentaire

Par mot-clé
AGPI, Changement climatique, Colloque annuel, Concept, Concours « Le Pilier d’Or », Développement Durable, Éducation, Gestion immobilière, Gouvernance, Hygiène et salubrité, Les grandes visites institutionnelles, Mot de la présidence, On parle de vous, Publi Reportage, Santé et sécurité
Par numéro de volume
Par auteur
Par année

Design Web par Acolyte
Copyright © AGPI 2018 - Tous droits réservés - Notes légales